Gratte de lapin 112

NUméro 112 - Janvier 2021

Le mot du directeur

Chère golfeuse, cher golfeur, chers amis,

L’année 2020 restera gravée dans l’histoire récente. D’une part parce que la pandémie nous a rappelé que l’humain reste encore un être très fragile malgré une technologie qui n’a jamais été aussi avancée. Et d’autre part parce que le virus a touché toute la planète en un laps de temps record.

Nous avons tous été affectés de près ou de loin : certains, assez rarement heureusement, par la maladie elle-même. Beaucoup par les effets négatifs liés au déclin économique, et tout le monde par les restrictions suite aux différentes formes de confinement.

Cela s’est traduit à Mérignies par la fermeture de la restauration depuis 21 semaines désormais, sans que l’on sache vraiment quand celle-ci pourra rouvrir. Mais aussi par la fermeture du golf par deux fois. 

Mais l’optimisme est de rigueur !

C’est la première fois que la santé des êtres humains est la priorité absolue, devant l’économie elle-même ce qui a permis de sauver des dizaines de milliers de vie. Très récemment encore, face à une telle situation,  les morts n’étaient pas comptabilisés et les chiffres des progressions épidémiques au mieux inconnus, au pire cachés sous le tapis (Cf. le virus de 1918 ou bien encore de 1969).

C’est aussi la première fois qu’un vaccin est développé en si peu de temps, grâce à une recherche médicale et mondiale très efficiente.

Le golf, en tant que sport individuel et extérieur, diminue très fortement le risque de transmission du virus. Nous le savions, mais l’étude de l’institut pasteur « ComCor » du 8 décembre 2020 l’a démontré : https://www.pasteur.fr/fr/file/37907/download

Bref, notre raison d’être professionnelle qui mêle l’art de vivre, l’art de la rencontre et l’art du sport a tangué mais est plus fort que jamais. C’est pourquoi nous avons dès le printemps fait le choix de poursuivre l’entretien et les investissements du parcours comme à l’accoutumé. Que les jardiniers soient ici à nouveau remerciés pour tout le travail accompli : ils ont été en 2020 les premiers de cordée sans aucun doute ! Nous avons aussi mis en place le Click & Collect à la brasserie L’engrenage. Vous avez d’ailleurs été 16500 à fréquenter la Brasserie entre mai et octobre 2020, chiffres record malgré le contexte !

Quant à vous, golfeuses et golfeurs, nous voulions vous remercier pour votre soutien unanime. Durant la période allant du 16 mars au 15 décembre 2020 vous avez fréquenté les parcours 21.6% de plus que sur la même période de 2019, pour un nombre d’abonnés identiques à 2019. (Statistiques de fréquentation du logiciel Netgolf, hors GF).

Nous vous souhaitons une année 2021 pleine de joie, de bonheur et d’émotions sportives, en famille et sur le golf.

Emmanuel GAULIER

Pas de ski pour l’instant ? Alors ce sera “piste verte” pour tous !

Mettez-vous au golf !

L’école de golf a repris dès le 28 novembre !
 
  • Cours et créneaux habituels.
    Pour rattraper les cours perdus pendant le confinement, les pros proposent aux enfants de faire cours les premiers samedis des vacances scolaires, et les mercredis de retour de vacances (normalement sans cours). Et ce jusqu’à mai 2021.
Le Zoom du 10 décembre :
Bravo à Celeste Darloy qui s’est vue remettre un cadeau de la ligue et un magnifique souvenir de sa sélection en Interligues U12
Nous espérons qu’en 2021 nous aurons 2 ou 3 Eagles de Mérignies pour représenter la ligue des HDF aux Interligues U12.
Nous allons travailler pour 👊
Merci à la Ligue
Morgan
Le golf a rouvert, les cours aussi ont repris !
 
Le planning de vos pros préférés est en ligne et il y a des places libres en hiver. N’hésitez pas à vous inscrire si vous aviez une formule en cours.
Sport facilement compatible avec les mesures sanitaires en vigueur, pourquoi ne pas vous mettre au golf dès maintenant ? 
 
Passez par l’accueil, ou au 0757913616 si vous voulez prendre un cours particulier ou duo, une série de 10 cours ou vous inscrire à une formule débutant,

Chaque mois une question et 3 réponses possibles : Testez vos connaissances ou apprenez quelque chose concernant le golf, que vous soyez golfeur …ou pas !

Que veut dire ETIQUETTE en golf ?

  • A – C’est le nom donné au badge à accrocher sur son sac, qui indique l’appartenance du joueur à un club précis.
  • B – C’est le fait de catégoriser les différents golfeurs, suivant leur caractère, leur niveau de golf ou encore leur origine sociale. On dit qu’on leur “colle une étiquette”.
  • C – C’est le fait de respecter les règles et les  “bonnes manières” du golf. Elle définit l’attitude que doit avoir un golfeur sur le parcours vis-à-vis du terrain et
    des autres joueurs.

Ré-ouverture du golf

Le golf a pu rouvrir le 28 novembre, comme tous les golfs français. Le beau temps s’est joint à la journée, pour faire de celle-ci presque une fête. la joie des golfeurs, petits et grands, était palpable.

L’interview du mois : Yann Leboeuf, golfeur sportif et jardinier passionné… ou l’inverse !

Bonjour Yann, Comment t’es-tu mis au golf ? j’ai commencé à 45 ans, parce que j’ai dû arrêter des sports que je pratiquais à cause de l’âge (athlétisme, sports co, sports de combat … je changeais de sport tous les 3 ans, même si j’en ai pratiqué quelques-uns à un niveau honorable dans la jeunesse). J’ai donc commencé le tennis et le golf en même temps. Ils avaient ouvert un 2ème 9 trous à Thumeries, un ami de Phalempin m’a parrainé et j’y suis rentré.

Est-ce que ce sport t’a plu tout de suite ? J’ai mis du temps à comprendre le golf. J’ai des problèmes de temporisation, de rythme. (ça me jouait des tours au saut à la perche). J’étais trop tonique. Mais depuis je me suis « calmé » et j’ai trouvé le bon geste. J’ai mis un peu de temps, mais aujourd’hui j’ai un swing convenable pour mon âge (plus de 70 ans…).

Comment es-tu arrivé à Mérignies golf ? L’ambiance me convenait mieux à Mérignies, et l’animation senior est vraiment au top. Je me sentais plus libre ici, donc je suis venu il y a 4 ans.

Qu’aimes-tu à Mérignies ? J’aime bien l’esprit, la disponibilité des terrains, et l’ambiance des seniors. J’ai trouvé des gens simples… comme moi !

Comment joues-tu actuellement, à quel rythme ? Je joue au moins 3 fois par semaine. Je fais de tout : practice, parcours. Je joue avec des seniors. C’est moi qui réserve pour eux !

Quel est ton index ? J’ai pris une claque avec le nouveau classement, donc je dois être 18,4. Mais ça correspond plus à mon niveau.

Quels sont tes objectifs golfiques pour l’année qui vient ? Mon objectif est de garder la forme. Je fais de la muscu chaque jour chez moi. J’ai toujours été sportif et je considère le golf comme un sport, pas comme « un art de vivre à l’anglaise ». Donc en golf mon objectif est de maintenir mon niveau, et de contrôler mon corps. C’est aussi une activité intellectuelle, au même titre que le bridge (que je pratique depuis 10 ans) ou les échecs. C’est assez stratégique. Le golf est donc très complet.

Quel est ton joueur ou joueuse préféré ? J’ai des vieux posters de golf, de l’Open de St Omer et des Grands-Prix de Wimereux dans ma salle de muscu. Je regarde golf+, en ce moment on suit tous Perez. Il est réfléchi, il pèse la situation. C’est sympa de voir quelques français plus présents sur le devant de la scène. Quand on ne voit que des anglais, ça saoule !

Ton club fétiche ? Ou ton coup préféré ? Le drive ! C’est celui que je réussis le mieux. C’est rare que je rate un drive. Depuis que je suis à Mérignies, tout mon niveau de jeu a bien progressé : fers, approches, putting. J’ai prix 10 cours avec Morgan, puis j’ai travaillé et je me suis remis à lire les livres que j’avais. Le « petit libre rouge du golf » de harvey penick, est fantastique (Leçons et enseignement d’une vie consacrée au golf, éditions Albin), il est sur ma table de chevet.

Mon problème maintenant c’est la longueur. Il va sans doute falloir que je passe à des clubs moins lourds, car je ne joue qu’avec des fers. Avec l’âge on perd un peu de vitesse, mais c’est pour ça que je continue la muscu.

As-tu des conseils à donner aux golfeurs débutants ? Tourner leurs hanches ! C’est ça qui donne l’amplitude et la direction. Garder les coudes au corps à la descente, pour éviter le slice. Une fois qu’on arrive à déverrouiller les hanches, ça « glisse »….

Parle-nous de ta passion de jardinier ? J’ai commencé tard, dans les jardins ouvriers, car mon voisin s’en occupait et il m’a proposé d’avoir une parcelle. J’avais 40 ans.

J’ai trouvé que faire pousser mes légumes et mes fruits me rendait simple et correspondait à ce que j’aimais. En 1988 j’ai acheté un terrain à Phalempin et j’ai voulu en faire un grand jardin.

J’ai commencé à me plonger dans cet univers. J’ai visité des jardins un peu partout, j’ai fait les grandes journées nationales françaises (Courçon, Beauregard…). En 30 ans j’ai fait toutes les braderies et je raflais tout ce qu’il y avait sur le jardin, puis je faisais des échanges. A chaque fois que j’allais quelque part, j’emmenais une plante. Je dois avoir 250 livres de jardin, et on continue à m’en donner, sans compter les revues. J’ai des livres du XIXème siècle.

Tu t’intéresses donc autant au côté théorique que pratique du jardinage ! Que t’apportent ces livres du XIXème ? Les gens qui font de la permaculture les relisent. Ces dernières décennies, on ne s’occupait pas de la terre mais seulement des végétaux qu’on voulait faire pousser. On revient à la terre. La permaculture avait été inventée avant l’heure par des français, les franciliens, au XIXème.

Tu as récemment été primé, raconte-nous cela ! Je me suis inscrit dans une asso « Jardins passions » dans la région. Nous sommes une quarantaine de passionnés qui ouvrent leur jardin à la visite. Ça m’a boosté. J’ai fait des concours. Mon jardin a été certifié « écoresponsable ». Il y a un an, j’ai été primé par la Société Nationale d’Horticulture Française. Avec le confinement, je me suis replongé tous les jours dans la culture et la botanique, sur l’histoire des plantes. C’est une démarche plus intellectuelle. J’ai fait un concours national des jardins potagers (catégories jardins privés) et j’ai été lauréat, dans les 3 premiers. C’est tout le travail que j’ai fait depuis un an qui a porté ses fruits.

À quoi ressemble ton jardin aujourd’hui ? C’est un jardin des 4 saisons. 1500 m2 au total. Avant il était « secret » mais j’ai fait un portail pour l’ouvrir au public. En première partie on trouve « le jardin des simples » avec des condimentaires, des buis, des vignes… ensuite il y a la première partie du jardin d’agrément, puis l’hortus (potager clos par des haies). Ensuite on passe dans le verger, et on revient dans la 2ème partie du jardin d’agrément.

Sous Charlemagne, il fallait 16 variétés différentes pour être classé comme verger. J’en ai un peu plus.

Ce qui caractérise mon jardin, c’est la biodiversité. Il y a des plantes de toutes sortes. J’ai au moins un millier de plantes différentes. Uniquement en troc, j’ai récupéré 80 plantes en 2019, et une bonne centaine cette année. Tout est entouré de buis.

Combien de temps passes-tu par semaine dans ton jardin ? 20h environ. Je fais tout tout seul. C’est un jardin « à 2 mains ».

Et l’ouverture au public ? Je me suis rendu compte en visitant d’autres jardins que mon jardin n’avait rien à envier aux autres et que je pouvais prétendre m’inscrire dans une association. En un an j’ai reçu environ 400 visiteurs. Pour une première année, c’est pas mal.

Certains philosophes disent que le confinement a permis de se redécouvrir, de prendre conscience de nos possibilités. L’ouverture au public m’a boosté en ce sens car j’ai approfondi mon discours et mes connaissances botaniques. J’ai plaisir à expliquer les plantes pour que les gens les découvrent autrement que par leur seule beauté, mais aussi par leur histoire. Certaines plantes expliquent des styles de cuisine, des traits de culture. Peu de gens savent que l’artichaut vient d’Egypte ! J’ai plus d’une vingtaine de légumes perpétuels (pas besoin de les ressemer chaque année).

Derrière le jardin il y a la cuisine ? Oui, j’agrémente mes plats avec les plantes condimentaires, ou des fleurs.s

Pourquoi ce nom « le jardin de la citadelle » ? J’ai trouvé cette ancienne plaque de rue dans une brocante. Elle me parlait, car j’ai été prof de sport près de la Citadelle de Lille. Regrouper le jardin et la Citadelle c’était comme faire un trait d’union dans ma vie. Ce qui est amusant, c’est que les gens, en cherchant mon jardin, demandent aux passant où est ma Citadelle de Phalempin !

Vois-tu les effets du changement climatique ? Bien sûr ! Avant on cherchait des plantes résistantes à -20°. Maintenant, à -15° on est tranquille. J’avais des plantes que je rentrais l’hiver et que je laisse dehors maintenant. J’ai enlevé un rhodo trop exposé au soleil, le bout des feuilles avait brulé. Je l’ai mis derrière un nouveau massif qui le protège.

Quel regard as-tu sur Mérignies Golf, en tant que jardinier ? J’étais à l’ouverture du golf, à Val de Marque. Au début j’étais gêné par le manque d’arbres. Maintenant, quand je vois ce que c’est devenu, la gestion de la terre également, la gestion des produits, de l’eau, l’agrément des fleurs et plantes autour du club house, ça devient riche en végétation.

La zone d’entraînement est exceptionnelle.

C’est un terrain écologique et on est fier de jouer à Mérignies. Ce qu’il y a de bien ici c’est que ça bouge !

Des conseils à nous donner ? Il y a des golfs qui ont, comme à Etretat, des rhododendrons, des arbustes à fleurs. Je trouve qu’ici il y a beaucoup d’arbustes, mais pas assez à fleurs. Il pourrait y en avoir plus sur les zones de départ. Apporter un peu un mélange de couleurs, et mélanger aussi les périodes de floraisons successives (camélias, azalées…).

Quel est ta philosophie ? Une actrice américaine dit que « Cultiver un jardin c’est croire en l’avenir » et un proverbe chinois dit « faire un jardin c’est créer le bonheur ». ça rejoint un esprit de simplicité.

Et ton rêve ? Je ne serai jamais champion de golf…. J’ai commencé trop tard. Je n’arrive pas à avoir un rêve car je suis pluridisciplinaire. J’ai besoin d’avoir des objectifs pour m’astreindre à progresser. (Lorsque le golf a fermé, je faisais moins de muscu). Ce mode de vie me convient pour l’instant, j’espère pouvoir en profiter le plus longtemps possible. Je suis partant pour continuer jusque 90 ans !

Merci Yann, nous te souhaitons encore de nombreuses années de plaisir au golf et au jardin. Merci de partager avec tous ceux qui le veulent ta passion du jardin, ils seront sans doute nombreux à passer te voir après cet article ! 

La brochure Mérignies Golf 2021 est arrivée !

Comme chaque année, cette brochure de 64 pages vous présente Mérignies Golf, ses particularités, ses nouveautés, et rassemblent tous les détails pratiques (tarifs, cours, stages, enseignements, séminaires….) en fin de brochure.

  • Cette année, cette brochure, agrémentée de dessins type cartes postales en “à plat” de couleur, vous invite à voyager, contexte oblige, sur place !
    Découvrez Merignies Golf en 16 escales… bon voyage !

Elle est gratuite, venez vite la chercher !

Une nouvelle présidence pour la FFGolf : Pascal Grizot avec une liste où figure une mérignisienne !

Le 4 décembre, et comme tous les 4 ans, la FFGolf a élu son nouveau président. La liste unique emmenée par Pascal Grizot, a été élue avec plus de 96% des voix (seuls les présidents d’AS votent).

Béatrice Gaulier, associée et co-gérante de Mérignies Golf et responsable communication fait maintenant partie du Comité Directeur de la FFGolf.

Je suis très honorée d’avoir été élue, au côté de Pascal Grizot, au Comité directeur de la FFGolf, avec 31 autres personnes motivées. Nous allons, pendant 4 ans, nous mettre au service du golf Français. Pascal a de l’ambition et il a déjà prouvé qu’il menait ses projets à terme.
Modestement, j’espère pouvoir aider à faire avancer encore plus le golf français dans la transition écologique déjà amorcée, et à démocratiser encore plus ce sport magnifique, en gardant ses valeurs, pour en faire profiter le plus grand nombre.
Je considère ma place dans cette liste comme la reconnaissance du dynamisme de Mérignies Golf. J’y représente aussi les golfs commerciaux (vs golfs associatifs) et en particulier les golfs indépendants, dans un esprit constructif, l’unité de la filière ayant montré sa force dans cette crise sanitaire.
Cette  représentation des golfs commerciaux (qui représentent plus de 60% des golfs aujourd’hui en France) au sein du comité directeur de la FFGolf est une nouveauté, et elle témoigne d’une volonté de dynamisme, de renouveau et d’enrichissement des pratiques de la filière que nous ne pouvons que saluer.
C’est pour moi la continuité d’une belle aventure sportive et humaine…
Béatrice Gaulier
associée co-gérante
Bienvenue à aux nouveaux golfeurs à Mérignies Golf !
 
L’abonnement court, à Mérignies, du 1er avril au 30 mars. Pour tout abonnement souscrit dès maintenant, pour l’année 2021/2022, les semaines d’abonnement jusqu’au 31 mars vous sont offertes !
De plus, nous offrons la licence FFGolf 2021 de 56 € à tout nouvel abonné.
 
*Offres strictement réservée aux golfeurs n’ayant jamais été abonnés à Mérignies Golf.
Réservez votre abonnement à l’accueil du golf.
Plus d’infos : 0757913616
          CONCOURS PHOTOS PERMANENT
 
Gagnez chaque mois 2 green fees 18 trous, et 2 plats au restaurant.
Envoyez vos plus belles photos à [email protected]
 
3 catégories :
  • Parcours Mérignies Golf (paysage, nature) : 1 GF 18 trous à gagner chaque mois.
  • Golfeur(s), golfeuse(s) à Mérignies : 1 GF 18 trous à gagner chaque mois.
  • L’engrenage Restaurant : 1 fois 2 plats à gagner chaque mois.
Publication des photos des gagnants chaque mois dans la « gratte de lapin ».
 
Règlement : Concours ouvert à tous et toutes. Autorisation des parents pour les mineurs. Photos de 500 ko minimum. Les photos pourront être utilisées par Mérignies Golf à des fins commerciales. Non ouvert au personnel du golf et à leurs familles. Choix des meilleurs photos le dernier jour du mois, parmi les photos envoyées pendant le mois. Il est possible de gagner plusieurs fois, y compris dans la même catégorie. Envoi d’au maximum 5 photos/personne/mois.

Catégorie Golfeur(se) Mérignies Golf

  • Maxence Cuvelier : Il gagne un GF 18 trous

Les gagnants de décembre 

Catégorie Restauration Mérignies Golf : pas de participation ce mois-ci… Et pourquoi pas une photo du Click & Collect ? 

Catégorie Parcours Mérignies Golf

  • Edouard Vermesse : Il gagne un GF 18 trous

En attendant la réouverture de la Brasserie, nous vous proposons un service Click & Collect

Découvrez notre sélection de produits à emporter. Commandez ici, et retirez votre commande au Club House au jour et à l’heure choisie.

Simple et rapide !

  • Commande 7J/7 avant 14h
  • Retrait 7J/7 de 11h30 à 17h
  • Il est possible de retirer des plats directement au Club House sans réserver, selon disponibilité.

280 menus spéciaux ont été servis en Click & Collect pour les fêtes de Noël et Nouvel An.

  • Entrées
  • Plats
  • Sandwichs
  • Desserts
  • Café
  • Bières

Exemple de plats fréquemment à la carte :

Ringer Score d’Hiver

Tout l’hiver, vous pouvez participer à cette compétition. 

NOUVEAU :  2 parcours au choix !

Jouez à 2 minimum, enregistrez autant de cartes que vous le voulez sur le parcours 9 trous La Valutte et/ou le parcours Rupilly, et le meilleur score de chaque trou sera retenu pour chaque parcours.

Un classement par parcours. Maxi un lot par golfeur : si vous jouez sur les 3 parcours, vous serez récompensé pour le meilleur classement des 3.

  • 1ère série H et F index < 18
  • 2ème série H et F index < 36
  • 3ème série
  • Remise des prix lors de la Compétition “Bien-être” en mars
  • Droit de jeu : 6 € (11€ non abonné) une seule fois pour tout l’hiver.

Réponse à la question : Que veut dire ETIQUETTE en golf ? (propositions plus haut)

  • A – FAUX : Cet objet s’appelle simplement un badge. Il indique dans quel club le golfeur est abonné. On peut effectivement être fier d’arboré sur son sac le badge de Mérignies Golf !
  • B – FAUX, ARCHI FAUX. Les golfeurs ne sont pas du tout “étiquetés”. Ils ont un index qui indique leur niveau de jeu, et permet aussi, lors d’un classement “en net” de donner plus de coups rendus, et donc plus de chance de gagner à un golfeur moins fort. Cet index peut aussi faire l’objet d’un challenge  pour certains, et les motiver à s’entraîner pour le faire baisser en jouant mieux. Même s’il ne l’a pas toujours été, le golf est aujourd’hui ouvert à tous, et nous nous défendons bien de coller des étiquettes, surtout à Mérignies. 
  • C – VRAI. Et c’est une des richesses du golf : cette valeur de respect, envers les autres joueurs, le jeu et le terrain, est précisée par de nombreuses règles et “bonnes pratiques” que chacun doit connaître. L’étiquette laisse la part belle à la confiance, car l’étiquette doit être appliquée tout le temps et partout, même si sur un parcours de golf il n’y a pas d’arbitre derrière chacun.